Crématorium à Seysses abandonné

Bonjour Amapiens, Amis,
comme vous le savez pour la plupart, le projet de crématorium à Seysses en pleine zone agricole est abandonné !

Malgré les difficultés traversées, les obstacles rencontrés, nous avons lutté avec conviction pour l’abandon d’un projet absurde qui met en péril l’équilibre fragile existant sur notre secteur à la ferme. Où une agriculture industrialisé côtoie une agriculture de proximité, où la nature sauvage existe encore parce qu’il y a encore des réservoirs naturels, des continuités écologiques et des zones humides.

Nous avons obtenu gain de cause pour des raisons nous a-t-on dit de délai de procédure. Le Maire jugeant que le projet de crématorium est urgent dans l’agglomération toulousaine, jugeait que le délai de mise en place du projet serait trop long dans le cadre du projet présenté dans la parcelle appartenant au SIVOM soit environ 1 an pour le voir abouti avec toutes les autorisations. Il a donc annoncé pendant la présentation du PADD à la salle des fêtes et repris durant le Conseil Municipal le lendemain, que Seysses abandonne le projet de crématorium.
Je reste persuadé que sans notre engagement, notre organisation, la poigne qu’on a mis pour faire toutes les réunions qui se sont traduites par un tractage, une rencontre avec les seyssois au marché et au porte à porte, les affichages, la mise en place de la filière banderole, l’organisation pour venir nombreux aux nombreux conseils municipaux depuis fin 2015, la réactivité pour faire valoir notre point de vue aux enquêtes publiques, la mobilisation citoyenne historique lors de la marche du mois d’avril dernier, de la sortie nature, l’accueil aux portes ouvertes de la ferme, la rencontre avec les élus et les porteurs de projet crématorium…. Sans tout cet engagement la réalité serait différente aujourd’hui.

Toute cette énergie a porté ses fruits. Le collectif créé durant cette période est plus que jamais d’actualité puisque malgré l’abandon déclaré la parcelle a obtenu la déclassification de la zone Nstep par le SMEAT (SCOT). Et la compensation nous laisse perplexes. Nous n’avons pas obtenu de précisions sur le devenir de la parcelle et sa nouvelle nomenclature dans le PLU en révision.
Je pense que nous ne devons pas relâcher la pression. Nous devons être certains que la parcelle sera utilisé pour un projet qui rentre dans le cadre de l’agriculture ou de la protection des espaces naturels. Les nouvelles trames bleues présentes sur le PADD font état d’une continuité écologique le long de cette parcelle. Quel projet peut- on imaginer afin de garantir la pérennité de cette envie de mettre en valeur la biodiversité du secteur ???
Le Maire (se lave les mains) se cache en disant que la parcelle appartient au SIVOM. Donc qu’il n’a pas la maîtrise foncière. Cependant à mon avis nous pouvons bâtir des projets durables avec cette collectivité pour garantir une agriculture de proximité, voir une zone pédagogique.

Bref à nous de nous creuser les neurones pour trouver des solutions. Une première étape à été franchie avec succès !

Continuons le combat !
Lorena

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *